Association des commerçants du Grau d'Agde

formulaire de connexion

NewsLetter

Inscrivez vous à notre newsletter

Articles

Le 13 - 22  juillet et le 19 août 2011à partir de 20h sur le QUAI MERIC

Le 13 juillet Tournoi local « Challenge Louis Ferrero »
Le 22 juillet
Tournoi local « Challenge Montalieu »

 

Depuis 1601 se pratiquent en Agde "las justes"

A l'occasion des fêtes de la Pentecôte et pour la venue du Connétable Henry Premier de MONTMORENCY, Gouverneur du Languedoc, Monsieur de Figaret, Premier Consul, demande à organiser "las justes" en l'honneur du Connétable.

Nous retrouvons trace authentique de ces faits dans les archives de la ville.

 

 

Hubert MONTELS : Champion de France 1976 77 78

Les mongoliennes lourdes propulsées par huit à dix rameurs se croisent à droite. En plus des rameurs, deux musiciens (tambour et hautbois) et le « timonier patron » : le barreur. Les jouteurs sont montés sur une plate-forme se situant à près de trois mètres de l'eau, la tintaine. Sur la partie basse de la tintaine, se tiennent les jouteurs des prochaines joutes.Un jouteur en position est en fente-avant. Pas de position de grand écart en joutes languedociennes. C'est une joute en force, d'autant que le jouteur porte un (très) lourd pavois (bouclier) de 70 cm de haut pour 40 cm de largeur et une lance de 2,80 m de l'autre main. Avant 1920, les pavois étaient encore plus grands (20 cm de hauteur en plus) et plus lourds. Le vainqueur est celui qui reste en place sur la tintaine après l'assaut. Une tenue intégralement blanche est obligatoire pour tous jouteurs. Le port des chaussettes (blanches) est obligatoire.

Source wikipedia

 

  • joute1.jpg
  • joute2.jpg
  • joute3.jpg
  • joute4.jpg
  • joute5.jpg
  • joute6.jpg
  • joute7.jpg
  • joute8.jpg
  • joute9.jpg